Fourest-photo--

 

Caroline Fourest propage une intox dans tous les médias, même un ministre la répète

Commençons par l'intox qui a rendu célèbre Caroline Fourest, du fait qu'elle est parvenue à la propager à très grande échelle, si bien qu'elle a été répétée par d'autres personnalités médiatiques peu scrupuleuses (entre autres Pascal Bruckner, Eric Zemmour, Manuel Valls...).

Le 17 novembre 2003, Fourest écrit dans Libération : 
« Le mot islamophobie a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a pour la première fois été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens » (https://www.liberation.fr/tribune/2003/11/17/ne-pas-confondre-islamophobes-et-laics_452092/
En réalité, le mot islamophobie a été utilisé en France dès les années 1910s, notamment par Alain Quellien dans son ouvrage La Politique Musulmane dans l’Afrique Occidentale Française, ou par Maurice Delafosse dans son livre Haut-Sénégal-Niger publié en 1912, ainsi que dans d’autres publications datant de la même époque. 

En outre, Fourest n'a jamais pu fournir la moindre source ou preuve que des "mollahs iraniens" avaient utilisé ce mot en 1979. L'intox de Caroline Fourest a même été répétée par son ami Manuel Valls en 2013, alors qu'il était ministre de l'Intérieur:

https://factuel.afp.com/non-le-terme-islamophobie-na-pas-ete-cree-par-layatollah-khomeini

 

Fourest affirme que Macron soutient le CCIF... c'est tout l'inverse

En décembre 2016, Emmanuel Macron publiait un message vidéo dans lequel il apportait son soutien aux musulmans et aux habitants de Chateau-Thierry après l'incendie criminel d'un lieu de culte musulman situé dans cette ville.

Le 19 décembre 2016, le CCIF affirmait sur son compte twitter que c'était "une initiative à saluer", et publiait la vidéo.

Rien de surprenant a priori, sauf pour Caroline Fourest qui le 20 décembre 2016 a publié ce tweet:

Caroline Fourest écrit que "Macron soutient le CCIF"... simplement parce qu'une vidéo d'Emmanuel Macron a été relayée par le compte twitter du CCIF.

Au niveau journalistique, pour reprendre les mots de Fourest, "on touche le fond!"

 

Un peu plus tard, probablement suite aux critiques des internautes, Caroline Fourest a supprimé son tweet pour le remplacer par celui-ci, transformant l'affirmation en une question:

Si ce n'est plus une contrevérité, le tweet est tout aussi débile... et Caroline Fourest s'en est probablement rendu compte, puisqu'elle a à nouveau effacé ce deuxième tweet, pour en publier un troisième:

FourestMacron3

"Le #CCIF diffuse une vidéo d'Emmanuel #Macron. Son équipe peut-elle nous dire si elle est utilisée avec ou sans son accord ?"

La réponse ne s'est pas faite attendre. Pierre Le Texier, de l'équipe d'Emmanuel Macron, a répondu par la négative.

D'ailleurs, une fois élu, Macron et son gouvernement ont dissout le CCIF, c'est dire s'il ne le soutient pas.

 

Fourest trahit sa parole concernant son utilisation du mot "islamistes" 

En 2016 sur France Inter, Caroline Fourest affirme qu'elle utilise le moins possible le mot "islamistes" car il amalgame l'intégrisme avec l'islam dans un même mot, et les gens font la confusion (ce qui n'est pas faux). Elle déclare: "j'essaie même de ne jamais... le moins possible depuis quelques années d'utiliser le mot "islamistes (...) parce que les gens je me suis aperçu en fait ils entendent islam, ils entendent pas le "istes" ".

Source: https://www.youtube.com/watch?v=E0mCdGOBWrA

En réalité, quand on écoute les interviews données par Caroline Fourest, y compris quelques jours après cette déclaration (voir le lien vidéo posté ci-dessus), on voit en réalité qu'elle y utilise le mot "islamistes" à tour de bras.

 

 

Caroline Fourest ment sur Alexis Bachelay et l'état d'urgence

Le 25 janvier 2017, Caroline Fourest attaquait sur son blog Benoit Hamon et son porte parole Alexis Bachelay. Elle écrivait notamment:

« L’un de ses porte-parole, Alexis Bachelay (député des Hauts de Seine et vice-président du groupe d’amitié France-Qatar), n’hésite pas à donner des conférences contre l’état d’urgence en compagnie de professionnels des amalgames entre laïcité et « islamophobie d’Etat » »

FourestMentSurAlexisBachelay

(Source: blog de Caroline Fourest)

En réalité ce n'était pas une "conférence contre l'état d'urgence", puisqu'Alexis Bachelay y a lui-même soutenu l'état d'urgence, comme le montre la vidéo de l'évènement qu'il a publiée sur son blog (il a d'ailleurs voté pour l'état d'urgence):

Alexis Bachelay y a affirmé: « Evidemment, moi j’étais complètement d’accord lorsque le président de la République a annoncé la mise en place de l’état d’urgence pour faire face à une situation de crise exceptionnelle et ensuite on l’a prorogé »

C'était un débat contradictoire sur l'état d'urgence, avec des gens s'exprimant pour (comme Alexis Bachelay) et des gens s'exprimant contre (comme Yasser Louati alors porte-parole du CCIF). 

A ma connaissance, Fourest n'a toujours pas présenté d'excuses à Alexis Bachelay pour ce mensonge.

 

 

Fourest nie l'existence d'agressions anti-musulmans en France après les attentats:

Le 30 août 2016, Caroline Fourest était interviewée sur CNN par Hala Gorani pour parler notamment des critiques de l'ONU envers la France sur le sujet de l'islamophobie.

Afin de minimiser le racisme anti-musulmans existant en France, Fourest affirme que contrairement à la situation aux Etats-Unis, il n'y pas eu de meurtres ou d'agressions islamophobes en France après les attentats (de 2015-2016). Ce qui est faux, puisqu'en France aussi, il y a eu un certain nombre d'agressions islamophobes très violentes, largement rapportées par la presse.

Fourest affirme: "Since the terrorist attacks, and we had many, we had many small 9/11 for sure but many many, there was not a crime against Muslims"

Source: https://www.youtube.com/watch?v=d6dZcUPUM-A

 

La réalité :

IslamophobieAgression2

IslamophobieAgression

IslamophobieAgression3

...etc, etc...

 

Fourest attribue à Diam's des propos qu'elle n'a jamais tenus

Caroline Fourest n'a pas du tout apprécié que le média Brut diffuse une interview de l'ex-rappeuse convertie à l'islam Diam's (qui vient de co-réaliser un film intitulé "Salam"). Le 27 mai 2022, Fourest a twitté ceci:

Quand on écoute l'interview (disponible sur ce lien: https://www.youtube.com/watch?v=vWcV8ZPBEDg ), on se rend compte que Diam's ne tient jamais les propos que Fourest lui attribue. A aucun moment elle n'incite les femmes artistes à "arrêter la musique pour prendre le voile". Si elle l'avait dit, il n'y aurait eu aucun mal à cela. Mais Fourest invente des propos non tenus par Diam's pour l'attaquer.

 

Fourest promet des "suites judiciaires" au site LMSI... qui les attend toujours

En 2004, Caroline Fourest et Liliane Kandel (de la revue "Pro-choix") envoient des courriers d'intimidation au site "Les Mots sont Importants" (lmsi.net), les sommant de supprimer des articles critiques envers Caroline Fourest (ce qui n'est pas très "Charlie", soit dit en passant). Si les textes n’étaient pas "supprimés" dans un délai de quelques jours, Caroline Fourest et Liliane Kandel promettaient de "donner à cette affaire les suites juridiques qu’elles méritent".

LMSI a refusé de céder à ce chantage, jugeant que les articles en question étaient factuels et non diffamatoires, et LMSI n'a pas eu de nouvelles des fameuses "suites juridiques" annoncées par Fourest et Kandel. Il s'agissait manifestement d'un bluff, une tentative de censure par la peur et le mensonge.

Pour plus de détails, voir https://lmsi.net/Apres-la-calomnie-l-intimidation

 

Caroline Fourest écrit qu'elle "porte plainte" contre l'association Les Indivisibles... plainte qu'ils attendent toujours

En 2012, l'association Les Indivisibles remet à Caroline Fourest un Y'a Bon Award, prix parodique destiné à dénoncer de manière ludique des propos racistes proférés par des personnalités médiatiques.

Très en colère, Caroline Fourest écrit un billet de blog dans le Huffington Post où elle affirme "je porte plainte", et en fin de billet: "Je vais donc porter plainte. Contre l'association et les membres de ce jury. Pour diffamation et injure voire pour incitation à la haine. Les dommages et intérêts seront reversés à une association antiraciste... Qui milite vraiment contre le racisme."

Source: https://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/les-ya-bon-awards-deshono_b_1374688.html

Interrogée plusieurs années plus tard, la cofondatrice des Indivisibles Rokhaya Diallo affirmait qu'elle n'avait jamais eu de nouvelles de cette plainte annoncée avec fracas par Fourest. Quant à la fameuse association antiraciste qui devait recevoir les "dommages et intérêts" promis par Caroline Fourest, on attend toujours qu'elle se fasse connaître...

 

 

 

Rappelons que Caroline Fourest a également été épinglée par le CSA pour une chronique sur France Culture dont le contenu n'avait "pas fait l’objet de vérifications préalables suffisantes", et qu'elle a aussi été condamnée par la justice pour diffamation.

 

(...à suivre)