Cinquième Colonne

18 février 2018

Charlie Hebdo épinglé par France 5 pour l'édito raciste de Riss sur "la femme voilée" et le "boulanger musulman"

Lors d'un débat sur France 5 entre Fabrice Nicolino (Charlie Hebdo) et Fabrice Arfi (Mediapart), ce dernier a affirmé que Riss avait écrit en 2016 dans Charlie Hebdo un édito rendant tous les musulmans complices des attentats. L'émission C Politique de France 5 (service public) a vérifié, et le confirme: Riss a bien associé l'ensemble des musulmans (femme voilée, boulanger musulman qui ne vend pas de porc...) au terrorisme:

La vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=ZybfqFmMDYg

Posté par scarboroughfair à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Affaire Tariq Ramadan: Caroline Fourest choisit un homme accusé de violences conjugales pour avocat (Patrick Klugman)

Caroline Fourest vient d'annoncer sur son blog qu'elle porte plainte pour "dénonciation calomnieuse" (sans préciser contre qui, peut-être contre Tariq Ramadan ou ses avocats mais ce n'est pas affirmé clairement), suite aux révélations sur les centaines d'appels téléphoniques entre Caroline Fourest et Fiammetta Venner d'un côté et Henda Ayari et "Chrystelle" de l'autre.

Fourest-choisit-Pklugman-avocat

(Source: le blog de Caroline Fourest )

L'avocat choisi par Caroline Fourest est... Patrick Klugman, actuellement sous le coup d'une plainte de son ex-épouse Aude Klugman pour violences conjugales. Est-ce que Caroline Fourest croit que la victime présumée Aude Klugman est une menteuse?

Est-ce qu'Aude Klugman a bénéficié du soutien de Caroline Fourest durant cette épreuve?

Patrick-Klugman-accusé-violences-conjugales

 

 

05 février 2018

Waleed Al-Husseini pris en flagrant délit de plagiat de sites d'extrême-droite

Si le site anti-islam "Poste de Veille" avait d'abord soutenu le blogueur athée palestinien Al-Husseini du fait de son combat contre l'islam et "l'islamisme", il n'en peut plus désormais d'être régulièrement plagié sans aucune mention:

WaleedAlHusseiniPlagiaireIslamisation

 (je ne poste pas le lien de ce site nauséabond, facilement trouvable par ailleurs)

Ces plagiats répétés expliquent peut-être pourquoi Al-Husseini, qui est incapable de s'exprimer en français quand il est interviewé dans les médias francophones, peut produire des articles et publications facebook aussi longues dans un français correct.

Car plagier des publications d'extrême-droite semble être une habitude pour Waleed Al-Husseini, voir ci-dessous un post plagié sur le militant identitaire Boris Le Lay:

WaleedAlHusseiniPlagieBorisLeLay1

 

WaleedAlHusseiniPlagieBorisLeLay2

Autre expression que Waleed Al-Husseini a plagié sur des sites très douteux, celle de "Francistan islamique":

WaleedAlHusseiniFrancistanIslamique

"Francistan islamique", "l'allahisation est en marche"... on se croirait sur Fdesouche ou Riposte Laïque... et d'ailleurs:

WaleedAlHusseiniFdesouche

WaleedAlHusseiniRiposteLaique

WaleedAlHusseini-FN-Jallamion

Waleed Al Husseini aux côtés du militant FN Sébastien Jallamion

 

Notons que Waleed Al-Husseini est régulièrement retweeté par Laurent Bouvet, ou par son amie Caroline Fourest:

Fourest-AlHusseini

Fourest-AlHusseini2

 

02 février 2018

Caroline Fourest aime la savane: "je n'ai jamais vu de girafe voilée"

FourestGirafeVoilée

Dans Paris Match, Caroline Fourest explique les raisons pour lesquelles elle aime la savane africaine, l'Afrique du Sud et la Namibie: "je n'ai jamais vu une girafe voilée..."

Posté par scarboroughfair à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

03 janvier 2018

Ahmed Meguini accusé par ses anciens amis de "Laïcart" d'autoritarisme, de sexisme et de dilapider l'argent de l'association

Meguini-Photo

 

Le comportement autoritaire, violent et sexiste d'Ahmed Meguini, déjà bien connu des lecteurs de ce blog (voir ce lien), est maintenant dénoncé par ses anciens amis de l'association "LaïcArt", qui ont publié ce texte hier sur Facebook:

https://m.facebook.com/notes/la%C3%AFcart/pourquoi-nous-ne-voulons-plus-nous-appeler-la%C3%AFcart/1994886400784499/

Posté par scarboroughfair à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 décembre 2017

Martine Gozlan (Marianne) tronque les propos de Yassine Belattar

Dans le dernier Marianne, Martine Gozlan s'attaque violemment à l'humoriste Yassine Belattar. Elle affirme citer ici ses propos:

MartineGozlan-Belattar

"Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas Nice [...] Je choisis mes deuils".

En réalité voici ce que Yassine Belattar a vraiment dit, avec la preuve en vidéo:

"Je NE choisis PAS mes deuils. Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas Nice, je suis français. Je suis toujours en deuil quand il y a un malheur sur le territoire français"

Le passage en vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=FfifG-qr7vU&feature=youtu.be

Posté par scarboroughfair à 21:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Nassim Seddiki répète le mensonge de Caroline Fourest sur l'origine du mot "islamophobie"

NassimSeddikiMensongeIslamophobie

Nassim Seddiki se présente sur twitter comme le secrétaire général du "Printemps Républicain", et comme membre du Bureau Fédéral du PS Paris. Appartenant à la mouvance Valls-Bouvet-Fourest, il affirme que le mot "islamophobie" est un "concept inventé par les islamistes", cette contre-vérité propagée par Caroline Fourest, Ivan Rioufol et Eric Zemmour, mais maintes fois démentie preuves à l'appui (le mot islamophobie est en fait apparu dès 1910 dans les ouvrages d'auteurs et administrateurs coloniaux français, comme Alain Quellien ou Maurice Delafosse, qui n'étaient en rien des "islamistes").

Soyons clair: si le secrétaire général du Printemps Républicain propage à son tour cette contre-vérité, c'est dans le but évident de minimiser le racisme subi par certain-e-s musulman-e-s, comme les Fourest, Rioufol et Zemmour l'ont fait avant lui.

 

 

14 décembre 2017

La face cachée de "Marianne": l'affaire BHL - Peshmerga

Extrait de l'article de Mediapart qui avait révélé les conflits d'intérêts à Marianne sur l'affaire BHL-Peshmerga:
Un manquement grave aux règles déontologiques du journalisme a tout particulièrement heurté la rédaction [de Marianne]: il s’agit de l’affaire Bernard-Henri Lévy.
couverture-marianne

Elle éclate dans le courant de juin 2016, après queMarianne eut consacré une place considérable dans son numéro 999, daté du 3 au 9 du mois au dernier film de BHL, intitulé Peshmerga, consacré aux combattants kurdes. Le choc dans la rédaction a plusieurs raisons. D’abord, le film est plutôt mal accueilli par la critique, qui, au fil des ans, a été de moins en moins dupe des opérations de communication de l’essayiste mondain, caricature des systèmes de connivence parisiens. Beaucoup s’étonnent donc que Marianne, qui aime ordinairement donner des leçons de morale à toute la presse sur ce type de liens de consanguinité, se prête à une pareille mise en scène.

Le deuxième sujet d’étonnement, c’est la pagination exceptionnelle mobilisée pour l’événement. Marianne fait en effet une partie de sa couverture avec le sujet (voir ci-contre) et y consacre 5 pages intérieures. Comme s’il s’agissait d’un événement planétaire. Et puis surtout –  troisième sujet de stupéfaction – l’ensemble est sans nuance, dithyrambique de la première à la dernière ligne. Cela commence par un éditorial d’Alexis Lacroix. Chargé à l’époque des pages « Idées » du magazine, le journaliste, qui doit son embauche à Joseph Macé-Scaron, travaille aussi pour la revue La Règle du Jeu de Bernard-Henri Lévy : sur le site de la revue de BHL, il y est présenté comme « responsable des séminaires de La Règle du jeu toutes les semaines ». Il est donc en total conflit d’intérêts. Cela se poursuit par un immense reportage de presque quatre pages, lui aussi formidablement élogieux jusqu’à l’outrance, signé par un pigiste, le très controversé Mohamed Sifaoui. Et cela se clôt par une petite chronique, tout aussi louangeuse, discrètement signée « Grégoire Chertok ».

De bien sulfureux partenariats

Si ce dernier article prend moins de place que les autres, il frappe tout autant les esprits. Car Grégoire Chertok, qui tient une rubrique cinéma dans Marianne depuis janvier 2016, intrigue beaucoup la rédaction. Et pour cause ! Associé-gérant de la banque Rothschild, conseil dans les plus grandes opérations financières qui se déroulent sur la place de Paris, conseil aussi de quelques-uns des plus grands patrons français, tel Martin Bouygues, il est aussi engagé en politique : adjoint au maire Les Républicains du XVIearrondissement de Paris, conseiller régional d’Île-de-France, il est un ami intime de Jean-François Copé. Depuis le début de l’année, c’est donc un mystère qu’aucun journaliste n’est parvenu à percer : mais qui diable a enrôlé Grégoire Chertok dans les colonnes de Marianne ?
Tout cela sent donc mauvais ! Des conflits d’intérêts et des connivences à tous les étages… La rédaction n’est pourtant pas au bout de ses (mauvaises) surprises. Elle va, aussi, très vite découvrir que tout cela est le produit d’un partenariat et que « BHL » a même sorti son carnet de chèques pour financer une partie de l’opération.
Lors du comité d’entreprise suivant, le 16 juin 2016, c’est donc le clash : les représentants de la rédaction demandent des comptes sur ces sulfureux partenariats que pratique Marianne (comme beaucoup d’autres journaux), au risque que les journalistes violent les principes éthiques de la profession et soient sommés de participer à des publireportages. C’est la journaliste Élodie Émery qui lance le débat : « On avait demandé plus de transparence sur les partenariats, et puis, il y a eu cette histoire de film de BHL. Il y a eu une grande discussion en conférence de rédaction sur le fait qu’il y avait 5 pages dans le journal, dithyrambiques et sans nuances. » Elle note aussi que « le logo de Marianne est sur les affiches ».
Faisant mine d’ignorer tous les principes éthiques du journalisme, Frederick Cassegrain, qui préside le CE, répond avec morgue : « Si ça me permet de payer à la fin du mois… Il y a un moment où il faut savoir ce qu’on veut, ils ont pris un certain nombre de choses. »Sur le coup, les journalistes présents ne relèvent pas ce que signifie cette curieuse formule « ils ont pris quelque chose ». Ils s’attachent à défendre l’indépendance de la rédaction.
« Sur le traitement, la question se pose de savoir si on doit faire du publireportage quand on est partenaire d’un événement », s’inquiète le journaliste Bruno Rieth. En réponse, Frederick Cassegrain défend ce type de partenariat, sans dire que cela exclut des publireportages. Il évoque ainsi un prochain partenariat avec la ville de Cherbourg, qui prévoit en contrepartie deux pages dans Marianne, soulignant que L’Obs et Libé font strictement la même chose.
« On ne peut pas faire de pub déguisée, insiste Bruno Rieth.
— Non, on leur donne deux pages de pub en plus. Mais je vois ce que Libération a fait sur DCNS, payé à Libération par DCNS [il s’agit d’un groupe d’industrie navale militaire, dont l’État est l’actionnaire majoritaire – ndlr]. Eh bien, le papier est très élogieux. En plus, c’est une belle boîte, répond sans la moindre gêne Frederick Cassegrain. Soit dit en passant, la Société des rédacteurs de Libé conteste le moindre partenariat avec DCNS.
— Eh bien, il faut dénoncer ça ! Ce sont les ruptures du contrat de confiance avec le lecteur qui nous perdent !, s’indigne Élodie Émery.
— Je vais vous dire quelque chose : j’ai vendu à DCNS le fait qu’on puisse faire un hors série sur les énergies nouvelles, réplique Frederick Cassegrain.
— Pourquoi pas, s’il y a un travail journalistique derrière. Mais pas si c’est là pour passer des plats au partenaire, plaide Bruno Rieth.
— Pas passer des plats, mais sans moyens on n’arrivera pas à faire des opérations, dit Frederick Cassegrain.
— Sans éthique journalistique, on n’y arrivera pas non plus…, s’agace Élodie Émery.
— On ne peut pas d’une main demander à nos lecteurs de soutenir notre indépendance et de l’autre faire des publireportages, surenchérit Bruno Rieth.
— Ce n’est pas faire un publireportage ! Simplement, personne, dans cette maison, ne se serait penché sur DCNS avant qu’on en parle. Qui ça intéresse ? Il faut seulement que vous vous posiez la question comme la rédaction du Monde l’a fait, comme la rédaction de Libé [ce que conteste aussi la Société de rédacteurs de ce journal] l’a fait. Il est vrai qu’eux ne sont plus indépendants. On n’a pas de leçons à donner là-dessus, lâche Frederick Cassegrain.
— On en donne tout le temps, des leçons, et c’est même pour cela que nos lecteurs nous achètent, parce qu’ils considèrent que nous sommes indépendants, objecte Bruno Rieth.
— Donc, pour résumer, vous avez vendu deux pages de contenu élogieux sur la ville de Cherbourg ? », interpelle une autre journaliste, Anne Dastakian.
Et c’est à ce stade de la conversation que Bruno Rieth revient en arrière, comme si cette mystérieuse phrase du début lui revenait à l’esprit. Et il pose la question : « Et au fait, le partenariat avec BHL, qu’est-ce que ça nous a rapporté ? » Ce à quoi Frederick Cassegrain répond sur-le-champ : « BHL a pris les dos de kiosques pour vingt et quelque mille euros, ainsi que l’avant-première où on a invité nos lecteurs. »
Selon un proche de la direction qui ne souhaite pas être cité, l’affaire n’a, en fait, rien de mystérieux. Yves de Chaisemartin et Grégoire Chertok se connaissent depuis très longtemps et, voyant que le second tenait un blog sur le cinéma, le premier lui a proposé de le faire à Marianne. La même source fait observer que cela n’a rien de choquant : l’ancien patron de BNP Paribas, Michel Pébereau, n’a-t-il pas lui-même longtemps écrit sur sa passion, qui était la science-fiction ? Ultimes arguments de notre source : c’est un règlement de comptes, auquel Grégoire Chertok est totalement étranger. Enfin, nous dit-on, il n’y a aucun lien financier entre Marianne et Grégoire Chertok, et ce dernier n’a aucun intérêt dans la moindre société de production.
Peu de temps après la mise en ligne de notre article, Bernard-Henri Lévy nous a joint pour contester les informations fournies par Frederick Cassegrain au comité d'entreprise. Nous assurant qu'il n'avait apporté aucun financement à Marianne, il nous a dit que ces informations étaient « inexactes et farfelues ».
Il n’empêche ! Marianne, journal supposé indépendant, a fait écrire des articles dithyrambiques sur BHL par un banquier, et un proche de BHL lui-même. Lequel BHL a lui-même financé pour un peu plus de 20 000 euros des affiches pour les dos de kiosques, affiches que le magazine ne confectionnait plus depuis de longs mois pour des raisons d'économie budgétaire. Et le même BHL a aussi financé la soirée de la « première » de son documentaire, réservée aux invités du magazine.

04 décembre 2017

Pour Rudy Reichstadt, le sionisme est un « mouvement d'émancipation nationale »

RudyReichstadt

Il y a quelques jours, Rudy Reichstadt était interviewé par le site Actualité juive à propos des théories du complot et du complotisme antisémite. Comme souvent avec Rudy Reichstadt, aucun mot sur le complotisme anti-musulmans ou anti-arabes dont certains promoteurs et fers de lance (Eric Zemmour, Alain Finkelkraut...) sont publiés sur le site de Rudy Reichstadt "Conspiracy Watch".

Dans cette interview, Rudy Reichstadt (grand ami de Caroline Fourest) parle bien sûr de Tariq Ramadan, qu'il accuse de complotisme antisioniste/antisémite. Rudy Reichstadt présente de son côté le sionisme en des termes positifs, le qualifiant de "mouvement d'émancipation nationale". Reichstadt d'ailleurs fait une opposition entre ce que serait le sionisme pour les antisémites (un "plan de domination mondiale"), et "ce qu’il est, c’est-à-dire un mouvement d’émancipation nationale" (là Rudy Reichstadt utilise l'indicatif et non plus le conditionnel).

Toujours selon Reichstadt, les colonies israéliennes en Cisjordanie ne seraient pas des colonies mais des "implantations", le terme utilisé par les activistes pro-israéliens pour nier le caractère colonial et brutal de l'occupation.

 

Sur les références douteuses de Rudy Reichstadt et son double standard en matière de complotisme, (re)lire cet article:

https://www.les-crises.fr/pierre-andre-taguieff-star-de-conspiracy-watch/

Laurent Bouvet: le meilleur du pire (racisme, islamophobie, négrophobie, sexisme...etc)

Petite sélection de tweets, messages facebook et propos nauséabonds signés Laurent Bouvet:

 

Laurent Bouvet diffusant une fake news islamophobe (on attend toujours qu'on nous précise quelle est cette fameuse ligne de bus prétendûment interdite aux non barbus):

LaurentBouvetBarbus

 Source: https://twitter.com/laurentbouvet/status/711574237404860416

 

 

"Interdisons la présence de mères voilées dans les sorties scolaires. Je ne veux pas que les enfants s'habituent au voile" (tweet qu'il a effacé depuis)

LaurentBouvetMèresVoilées

 

  

Femme dévoilée de force par la police sur la plage: Laurent Bouvet croit en la possibilité d'un complot, d'une "mise en scène":

LaurentBouvetComplotisme-

 

 

Laurent Bouvet se réjouissant et félicitant tous ceux qui ont harcelé une université pour faire annuler un colloque sur l'islamophobie:

LaurentBouvet-Censure

 https://www.facebook.com/lbouvet/posts/10214205126304371?pnref=story

 

Mais quelques jours plus tard, il affirme hypocritement qu'il était contre la censure du colloque:

LaurentBouvetColloqueIslamophobie3

https://laurentbouvet.net/2017/10/13/reaction-a-la-tribune-petition-publiee-dans-liberation-le-1310-suite-a-lannulation-du-colloque-sur-lislamophobie-de-lyon-2/

 

 

Yassine "Pelattarte"... moquez-vous des noms arabes, vous serez retwitté par Laurent Bouvet:

LaurentBouvetMoqueNomArabe

 

Laurent Bouvet retweete un message dénonçant le fait qu'une jeune femme voilée puisse participer à une émission de divertissement, y voyant un "symbole de l'islamisation(sic) de la société":

LaurentBouvetIslamisation

 

 

Attention prenez garde, car "on va tout droit vers la dhimmitude"(sic):

LaurentBouvet-Dhimmitude

 

 

Laurent Bouvet dépité qu'on ne puisse plus tranquillement utiliser le mot "nègre": 

LaurentBouvetNègre

 https://www.facebook.com/lbouvet/posts/10214587479782969?pnref=story

 

Laurent Bouvet le féministe: après l'affaire du Sofitel, Bouvet apporte son soutien non pas à la victime, mais à DSK: 

LaurentBouvetStrausskahnien2

 

Posté par scarboroughfair à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,