On se souvient d'Emilie Frèche pour son passage dans l'émission de Taddéi sur Dieudonné, où elle avait vigoureusement dénoncé l'antisémitisme, et soutenu l'interdiction de ses spectacles. Emilie Frèche s'était en outre indignée de l'invitation de Marc-Edouard Nabe dans l'émission. [1]

On en avait déjà des signes avant-coureurs, mais on en a la confirmation: l'antiracisme d'Emilie Frèche est en réalité à géométrie très variable, puisqu'elle vient de se réjouir sur twitter de la publication dans Causeur (magazine déjà très à droite) d'une "correspondance" entre Alain Finkielkraut (dont la liste des propos racistes anti-musulmans, anti-noirs ou anti-arabes est interminable [2]) et Renaud Camus, grand "penseur" d'extrême-droite, idéologue du "Grand Remplacement", condamné par la justice pour provocation à la haine et à la violence contre un groupe de personnes en raison de leur religion, suite à ses propos tenus lors des "Assises contre l'islamisation". A cette occasion, Renaud Camus avait présenté les musulmans comme des « voyous », des « soldats », « le bras armé de la conquête » […] des « colonisateurs » cherchant à rendre « la vie impossible aux indigènes », à les forcer « à fuir », « à évacuer le terrain » […] « ou bien, pis encore, à se soumettre sur place ».

EmilieFrèche2

 

"Super idée"?...

 

[1] https://www.youtube.com/watch?v=LH8qz8cCzjU

[2] http://lmsi.net/Finkielkraut-n-est-qu-un-symptome