26 avril 2017

Aurore Bergé, girouette politique ralliée (tardivement) à Emmanuel Macron

Parmi les soutiens (tardifs) d'Emmanuel Macron, une personnalité de plus en plus invitée sur les plateaux TV pour le représenter s'appelle Aurore Bergé. Elle vient du parti LR, et depuis quelques années change d'avis et de soutien au gré des vents et des sondages. En 2012, elle soutient Nicolas Sarkozy:   Quand Sarkozy est battu, elle soutient alors François Fillon, un homme "d'une intégrité et d'une exemplarité sans faille" selon elle:   En 2015, Aurore Bergé soutient Valérie Pécresse, qui voulait "démarier" les... [Lire la suite]
23 mars 2017

Georges Bensoussan: «Heureusement que Renaud Camus existe»

Le 21 mars 2017, Georges Bensoussan était invité avec Alexandre Devecchio (FigaroVox) au siège du parti Les Républicains. Le site Buzzfeed rapporte qu'il y a encore tenu des propos polémiques, confirmant sa dérive entamée depuis maintenant pas mal d'années. A propos de l'expression de Renaud Camus "Grand Remplacement", Bensoussan vient au secours de l'idéologue d'extrême-droite: «Il faut oublier cette expression parce que le terrorisme intellectuel a été tel contre Camus que tout ce qui vient de lui est désormais pestiféré»,... [Lire la suite]
27 novembre 2016

Valérie Boyer, porte-parole de François Fillon, condamnée pour harcèlement moral d'une ex-attachée parlementaire (prud'hommes)

La députée LR Filloniste Valérie Boyer, qui se présente comme une défenseuse des droits des femmes, a été condamnée aux prud'hommes pour avoir harcelé moralement une femme, son ex-attachée parlementaire Marie-Laurence Macaluso. Le site Mars Actu qui a rapporté l'information donne les détails du jugement et de l'affaire.    Bonus: Sur twitter, Valérie Boyer s'en prend régulièrement aux femmes (musulmanes) qui portent le voile, qu'elle assimile à des extrémistes:   En revanche, elle est moins dérangée par... [Lire la suite]
13 décembre 2015

Elections Régionales: victoire (des idées) du Front National

Le Front National n'a gagné aucune région lors de ces élections régionales des 6 et 13 décembre 2015. Mais ses idées ont triomphé à la fois au sein du parti Les Républicains (LR) de Sarkozy, Wauquiez et Estrosi, mais aussi au sein du Parti Socialiste via François Hollande et surtout Manuel Valls. Le PS a non seulement abandonné ses engagements sur le contrôle au faciès et le droit de vote des étrangers, mais le gouvernement a appliqué ces dernières semaines une politique digne de l'extrême-droite, avec l'interdiction de toute... [Lire la suite]