CarolineFoures-Intox-Grenoble-menaces-de-mort

 

En mars 2021, Caroline Fourest a diffusé des accusations mensongères contre une enseignante de Sciences-Po Grenoble, Anne-Laure Amilhat Szary, l'accusant d'avoir excité les étudiants et "laché la meute" contre le droit de questionner le mot islamophobie. Ces accusations venaient d'un professeur d'allemand de l'Université, et Caroline Fourest n'a pas jugé utile de vérifier leur véracité.

Ces accusations se sont avérées mensongères, comme rappelé par Mediapart (voir article ci-dessous). 

Pascal Praud a lui aussi diffusé ces accusations en citant le nom de l'enseignante, ce qui a entraîné une avalanche de menaces de morts contre elle (ce n'est pas sans rappeler l'affaire Samuel Paty):

Elle a porté plainte contre 10 personnes, la plupart des retraités, qui sont actuellement jugés par la 24ème Chambre du Tribunal Judiciaire de Paris.

Un aperçu des messages reçus par l'enseignante:

Image

 

On peut toutefois regretter que Caroline Fourest et Pascal Praud, les principaux initiateurs de l'avalanche de messages haineux contre l'enseignante, ne soient pas eux aussi sur les bancs des accusés.

 

 

L'article détaillé de Mediapart:

Des septuagénaires jugés pour avoir menacé de mort une enseignante " islamo-gauchiste "

Lors de la polémique qui visait Sciences Po Grenoble en mars 2021, certains journalistes à l'instar de Pascal Praud et Caroline Fourest, avaient accusé à tort une enseignante. Après avoir subi une vague de cyber-harcèlement, celle-ci avait porté plainte contre dix personnes.

https://www.mediapart.fr


https://www.mediapart.fr/journal/france/021222/des-septuagenaires-juges-pour-avoir-menace-de-mort-une-enseignante-islamo-gauchiste