Image

Dans un article écrit par Marie-Amélie Lombard pour L'OpinionMonique Canto-Sperber vient récemment de se plaindre de la "cancel culture" à l'Université, c'est-à-dire des pressions qui encouragent la censure ou l'annulation de certains colloques ou conférences.

C'est assez cocasse, car on se souvient comment la même Monique Canto-Sperber s'était vantée il y a quelques années avoir fait annuler un meeting pro-palestinien (elle était alors directrice de l'Ecole normale supérieure).

Elle avait même publié une tribune dans Le Monde intitulée "Pourquoi j'ai annulé un meeting pro-palestinien", dans laquelle elle se vantait d'avoir annulé ("cancellé") ce meeting.

Malheureusement, la "journaliste" Marie-Amélie Lombard n'a pas rappelé ce fait important qui montre toute l'hypocrisie de Madame Canto-Sperber.