Bruno Renoul, journaliste de La Voix du Nord qui critique son confrère Taha Bouhafs pour son militantisme, est en réalité tout aussi militant quand on lit son 2ème compte twitter (sous le pseudo "Bruno Ranulf"): islamophobie, proximité avec le Printemps Républicain, acharnement obsessionnel contre le CCIF...

Depuis quelques semaines, Bruno Renoul s'acharne cette fois contre une femme musulmane nommée Zakia Meziani. Cela a commencé avec un article critiquant un post facebook où Zakia Meziani avait comparé le sort des femmes voilées en France (interdites rappelons-le d'éducation publique, d'accéder à la grande majorité des emplois, et maintenant de piscine...) à celui des juifs dans les années 30, en ironisant sur le fait que cela pourrait conduire à des camps de concentration pour musulmans. Ce post peut paraître exaggéré, voire indécent, Zakia Meziani l'a d'ailleurs supprimé depuis. Toutefois sa critique de la façon dont sont traitées les femmes musulmanes voilées en France reste tout à fait légitime (Zakia Meziani est directement concernée, et contrairement à Bruno Renoul elle vit ce racisme au quotidien).

L'article de Bruno Renoul dans La Voix du Nord a été publié sur le site phare de l'extrême-droite Fdesouche, ce qui lui a assuré un beau succès sur les réseaux sociaux, et a déclenché une vague de harcèlement et menaces contre Zakia Meziani. 

Lorsqu'elle a supprimé le post en question, cela a suscité un nouvel article de Bruno Renoul (visiblement fier de son coup) pour dire qu'elle a effacé son post, selon lui probablement du fait de son article (à moins que ce soit du fait du harcèlement et des menaces qu'elle a subis)...rappelons que Zakia Meziani est quasiment inconnue du grand public, y compris dans sa région où elle préside juste une petite association nommée "Identité Plurielle".

Bruno Renoul allait-il en rester là?...

Non ! Apparemment il a fouillé tout l'historique des posts de Zakia Meziani et de son association sur les réseaux sociaux, et il a trouvé ceci posté en 2016 (!), à l'époque des arrêtés anti-burkini sur plusieurs plages de France:

BrunoRenoulZakiaMeziani

 

Contrairement à ce que dit Bruno Renoul, ce post n'est pas du tout une "comparaison" entre l'interdiction du burkini et la shoah, mais une comparaison entre une législation d'exception envers un groupe de personnes (les juifs) et une autre législation d'exception envers un autre groupe de personnes (musulmanes).

Dans la conversation dont le lien est posté ci-dessous, Bruno Renoul va défendre les lois anti-burkinis dans les piscines, d'abord en affirmant que ce ne seraient pas des lois d'exception car ça concernerait tous les maillots de bain intégraux et non seulement le burkini. Quand on lui fait remarquer que le sondage du Figaro que commentait Zakia Meziani était bien intitulé "faut-il une loi pour interdire le burkini?" (et non "faut-il une loi pour interdire les maillots de bain intégraux"), Bruno Renoul va supprimer son tweet, mais cette fois-ci sans publier tout un article "Bruno Renoul a effacé son tweet"...

C'est le tweet effacé dans la conversation ci-dessous:

https://twitter.com/Tsarorius/status/1150753018691903488

 

BrunoRenoulZakiaMeziani2

Notons que pour Bruno Renoul, le concept d'islamophobie est marqué par son "inanité"... Et selon lui, les femmes qui portent le burkini auraient des "visées politiques et expansives"... On est typiquement dans le complotisme islamophobe qui prête des intentions cachées à toute femme voilée qui défend ses droits.

Bruno Renoul assure ensuite que le burkini poserait un problème d' "hygiène"... la raison qu'il invoque serait qu' "on n’a aucun moyen de savoir si vous le portez ou non depuis dix jours" !!!

BrunoRenoulZakiaMeziani3

Comme il lui a été justement répondu, c'est exactement la même chose pour tout maillot de bain, la propreté des maillots de bain n'est jamais vérifiée dans les piscines, du moins dans aucune de celles que j'ai fréquentées... Pourquoi donc les musulmanes portant un burkini seraient-elles plus suspectes de ne pas laver leur tenue de bain que les autres personnes?...

Que sous-entend donc Bruno Renoul?