Sacha Ghozlan (président de l'Union des Etudiants Juifs de France) vient de publier une tribune dans L'Express (intitulée "D'où parles-tu camarade?") attaquant violemment le syndicat étudiant UNEF. 

Entre autres, Sacha Ghozlan reproche à l'UNEF "les réunions non-mixtes", de mépriser l'incendie de Notre-Dame (en fait il s'agit d'une seule membre qui a retiré ses propos), "d'adopter le vocabulaire des Indigènes de la République", de censurer Charb et Eschyle (affaire du black face), de soutenir BDS (boycott d'Israël), de parler de "blancs" et de "racisés"... puis Sacha Ghozlan tente de faire un lien plutôt ténu avec Dieudonné et Alain Soral... 

La photo pour illustrer cet article était une photo de Myriam Pougetoux (comme si elle n'avait pas été assez harcelée comme ça par la fachosphère), dont il n'était pourtant pas du tout question dans l'article.

Suite aux indignations que cela a suscité, la photo a finalement été retirée et complètement changée.

 

Mais puisque Sacha Ghozlan accuse l'UNEF de se fourvoyer, parlons un peu de l'UEJF qui défile maintenant régulièrement aux côtés de la Ligue de Défense Juive (LDJ), groupuscule d'extrême-droite violent et armé, interdit dans plusieurs pays dont les Etats-Unis.

UEJF-LDJ-Mai2014

MeyerHabibLDJ-UEJF

 

Voici le genre d'extrémistes violents avec qui milite l'UEJF:

 

LDJ-Image

LDJ-Agression6

LDJ-Agression5

LDJ-Agression4

 

Qu'est-ce qui est le plus grave?... utiliser les termes "blancs" et "racisés" ou défiler régulièrement avec une milice d'extrême-droite?