Marylin Maeso est une nouvelle venue dans la galaxie des "philosophes médiatiques". Apparemment très proche de Raphaël et Aurélien Enthoven, elle donne constamment des leçons de morale à un peu tout le monde sur les réseaux sociaux. Pourtant, elle est elle-même pétrie de contradictions, et fais régulièrement l'inverse de ce qu'elle prêche.

MarylinMaesoSindignequonRessorteVieuxTweetsDeSchiappa

Par exemple, Marylin Maeso s'indigne qu'on puisse déterrer de vieux propos de Marlène Schiappa pour tenter de la discréditer et l'insulter.

C'est pourtant exactement ce que va faire Marylin Maeso quelques jours plus tard contre Asif Arif. Mis à part qu'elle ne va même pas l'attaquer sur des propos qu'il a tenus, mais sur le fait de n'avoir pas réagi à des propos tenus en sa présence, lors d'une émission de télévision :

https://twitter.com/MarylinMaeso/status/1027567825253220352

Elle va lancer tout un thread, retweeté plus de 400 fois à ce jour, et publier dans les jours qui suivent des dizaines et des dizaines de tweets attaquant Asif Arif (j'en ai compté une bonne trentaine).

Pourtant, elle affirme hypocritement être contre le cyberharcèlement (écrire plus de 30 tweets attaquant obsessionnellement une même personne, ça s'appelle comment?); elle dit aussi que "ce réseau social n'est pas un tribunal"... Quand on lit le thread de Marylin Maeso sur Asif Arif, ça a pourtant tout l'air d'un tribunal.

MarylinMaesoContreHarcelementCeReseauSocialNestPasUnTribunal

MarylinMaesoDenonceCyberharcelement

 

Dans ce thread, Marylin Maeso verse même dans l'injure ("bande d'ordures"):

MarylinMaesoTraiteDOrdure

 Alors qu'elle affirmait quelques jours plus tôt:

 "J'ai en toutes lettres qu'on pouvait critiquer qui on veut, mais que quand on n'est pas fichu de le faire sans insulter, on ne vient pas ensuite donner des leçons."

MarylinMaesoQuandOnNEstPasFichuDeCritiquerSansInsulter2

En revanche, Marylin Maeso peut elle à la fois injurier, critiquer ceux qui injurient et donner des leçons à tout le monde... probablement son privilège de "philosophe".

 

Et elle précise également: "je n'attaque personne, moi."

Car apparemment appeler des gens des "ordures", ce n'est pas du tout une attaque...

MarylinMaesoJeNAttaquePersonneMoi

 

Sa virulence envers Asif Arif (pour des propos qu'il n'a pas tenus, rappelons-le) est à contraster avec sa complaisance envers les propos racistes et sexistes répétés de Raphaël et Aurélien Enthoven.

-Quand Raphaël Enthoven défend l'agresseur sexuel DSK, ou qu'il attaque sa victime Nafissatou Diallo en disant qu' "elle n'est pas toute blanche"(sic).

-Quand il défend un autre agresseur sexuel, Frédéric Haziza, en considérant sa version des faits comme la vérité, sans mentionner qu'elle est contredite par la version des faits très différente de la victime Astrid De Villaines.

-Quand Raphaël Enthoven somme Kery James de "s'intégrer".

-Quand Aurélien Enthoven insulte à longueur de tweets les femmes voilées, en leur disant par exemple qu'elles portent un "torchon" sur la tête, ou en les essentialisant comme "égoïstes ou ignorantes".

Marylin Maeso leur pardonne tout.

 

Et si Marylin Maeso s'indigne qu'on puisse RT Asif Arif, en revanche elle-même n'a aucun problème à retweeter le site nauséabond Conspiracy Watch, qui publie des auteurs clairement d'extrême-droite comme Eric Zemmour...

 

(A suivre)