Gilles Clavreul, nommé au poste de DILCRAH (donc censé lutter contre le racisme), sort régulièrement de grands discours sur sa volonté de lutter contre les "discours de haine"...

Mais quand les victimes d'injures racistes et de "discours de haine" sont musulmanes, son comportement diffère quelque peu, comme on vient de le voir avec l'affaire Meguini-Muhammad:

 

MeguiniInjuresMarwanMuhamad

AhmedMeguiniMenace2

Lorsque Ahmed Meguini (délinquant plusieurs fois condamné par la justice, et même emprisonné pour violences aggravées, mais comme il est islamophobe ça ne dérange pas trop Gilles Clavreul) lance des injures clairement racistes/islamophobes envers Marwan Muhammad ("enfant de putain de salafiste de merde"), Gilles Clavreul ne dénonce pas ces injures...

Non, pire encore : lorsque l'ex-directeur du CCIF porte plainte, Gilles Clavreul apporte son soutien au clan Meguini et à son avocat Patrick Klugman, comme on le voit sur cette capture d'écran:

GillesClavreulSoutientMeguiniInjuresIslamophobes

 (notez par ailleurs comment Klugman tronque les propos de Meguini, retirant la partie la plus injurieuse)

 

MàJ février 2019:

Lorsque Alain Finielkraut s'est fait insulter de "sale sioniste" par un gilet jaune, Clavreul a dénoncé à juste titre des injures antisémites...

Mais quelle différence entre "sale sioniste" et "enfant de putain de salafiste de merde", si ce n'est que la seconde insulte est peut-être encore plus violente (car s'ajoute l'injure sexiste envers la mère de la personne)...