L'émission Dossier Tabou de Bernard de la Villardière sur M6 a tenu ses promesses: complotisme, catastrophisme à partir d'éléments complètement anodins, intervenants mythomanes...

Quelques expressions et phrases entendues au cours de l'émission: "des élèves qui portent une barbe à la façon des islamistes", "un mélange de salafistes et de dealers de drogue", "pourquoi Sevran est-elle deenue une fabrique de djihadistes?"...etc

Bernard de la Villardière qui semble horrifié que des fidèles utilisent une heure par semaine un hall de l'institut des cultures d'islam subventionné par la mairie de Paris pour faire la prière du vendredi... ou qui en fait des tonnes sur une poignée de patientes qui ne veulent pas être examinées par des médecins hommes (aucun mot en revanche sur les médecins qui refusent de soigner des femmes voilées)...

Parmi les intervenants choisis par Bernard de la Villardière, on a eu droit au complotiste Mohamed Louizi, l'homme qui voit partout des complots de "Frères Musulmans", ou alors d' "islamistes" "télécommandés depuis des officines obscures" (voir ici).

Autre intervenant interrogé, Soufiane Zitouni, récemment condamné par la justice pour diffamation envers le lycée Averroès... un intervenant très crédible donc.

Bernard de la Villardière a aussi interrogé Laurence Marchand-Taillade, qui se présente comme présidente de "l'Observatoire de la laïcité du Val-d'Oise" (association privée qu'elle a créée elle-même, et dont on ignore le nombre d'adhérents). Sur son compte twitter, Laurence Marchand-Taillade retweete des propos sans équivoque comme "islam de merde"(sic):

LaurenceTaillade

Et enfin l'inénarrable Amine El Khatmi qui a encore joué les victimes. A propos de l'élue voilée d'Argenteuil mentionnée dans l'émission, Bernard de la Villardière n'a pas rappelé qu'El Khatmi l'a jetée à la vindicte de la fachosphère en diffusant son nom et sa photo sur les réseaux sociaux, avec pour conséquence des injures racistes à foison envers cette femme qui n'avait rien demandé. Bernard de la Villardière n'a pas non plus jugé utile d'interviewer la victime des attaques d'El Khatmi.

 

Quand au fait de considérer l'islam comme un sujet "tabou", alors que c'est peut-être le sujet le plus traité par les médias depuis des années, on se demande sur quelle planète vit Bernard de la Villardière...

MédiasIslamophobie