MacéScaronComplotiste

Depuis des années, le journal Marianne dénonce les théories du complot et le "conspirationnisme", l'accusant notamment de pouvoir conduire à l'antisémitisme, au racisme, à l'extrémisme et à la radicalisation (voir notamment les articles d'Alexis Lacroix, de Mohamed Sifaoui ou les interviews de Pierre-André Taguieff). 

Mais si les théories du complot qui visent Israël et Netanyahu sont inacceptables pour Marianne, celles qui visent la Turquie et Erdogan le sont apparemment beaucoup moins. Joseph Macé-Scaron, président du comité éditorial de Marianne, et expert en plagiat d'écrivains, semble mettre en doute la version officielle du coup d'état manqué contre Erdogan. Sur twitter, il a émis l'hypothèse d'un coup d'état fomenté par Erdogan lui-même... 

Reste à voir si ce complotisme nauséabond va le conduire à une radicalisation extrémiste, qui a en fait commencé à Marianne depuis maintenant pas mal d'années (Emmanuel Todd a qualifié à juste titre Marianne de journal d'extrême-droite).