Gérard Araud est l'Ambassadeur de France aux Etats-Unis. Il a notamment pour délicate mission de justifier la "laïcité" française, très critiquée aux Etats-Unis pour les discriminations qu'elle entraîne, notamment envers les femmes voilées (interdites d'aller au lycée, d'accéder aux emplois publics et à la grande majorité des emplois privés).

Critiqué par plusieurs personnalités anglo-saxonnes sur twitter, notamment le célèbre journaliste Mehdi Hasan, Gérard Araud a tenté de défendre le point de vue du gouvernement français sur le sujet (rappelons que pour Manuel Valls, "le voile est un combat essentiel", tandis que pour la ministre Laurence Rossignol, les femmes voilées sont comparables à des "nègres" qui seraient pour l'esclavage).

Gérard Araud a donc publié ce tweet:

 

GerardAraudislamophobie"Islam can't claim privilege that other religions don't have. Islam has to adjust to western societies not the other way around."

 

Donc selon Gerard Araud "l'islam"(sic) réclamerait des privilèges que les autres religions n'ont pas?

Notons la débilité de ce tweet. Déjà c'est qui "l'islam"? Est-ce que c'est les musulmans? ou seulement les intégristes? Si c'est tous les musulmans, dans ce cas Gérard Araud fait une essentialisation raciste. Si c'est seulement les intégristes, dans ce cas pourquoi Araud les désigne non pas comme "intégristes" mais comme "l'islam", ce qui amalgame islam et intégrisme?...

Il me semble que la grande majorité des musulmans de France ne réclame que de pouvoir jouir des droits humains élémentaires, comme le droit à la liberté de culte, le droit de s'habiller comme ils veulent, le droit de s'exprimer...etc,etc

Rappelons que la France est un pays où l'immense majorité des établissements scolaires subventionnés par l'état sont catholiques (plus de 8000 établissements catholiques sous-contrat donc subventionnés), contre environ 300 écoles juives et seulement 4 écoles musulmanes subventionnées sur toute la France (pour une population de 4 ou 5 millions de musulmans). Les autorités françaises font en effet plus que de mettre des bâtons dans les roues aux projets d'écoles musulmanes, alors que les élèves musulmanes sont les principales victimes de la loi de 2004 sur les "signes religieux" (en fait sur le voile). Bref les élèves les plus exclues sont celles qui ont le moins d'alternatives.

En France la totalité des jours fériés religieux sont catholiques, aucun n'est musulman.

En France la quasi-totalité des églises, du fait qu'elles sont considérées "monuments historiques", sont entretenues aux frais de l'état, contrairement aux mosquées qui doivent se débrouiller elles-mêmes...

...Bref, où sont les privilèges des musulmans?