JoannSfar

On savait que Joann Sfar n'est pas vraiment un modèle de modestie et d'humilité... mais avec son dernier article publié dans le Huffington Post (Sfar, c'est arabe?), on atteint des sommets.

Joann Sfar nous raconte une longue anecdote avec un chauffeur de taxi musulman. L'article nous fait comprendre que Joann Sfar est quelqu'un de formidable: intelligent, tolérant, drôle (Sfar nous relate qu'il fait rire plusieurs fois son interlocuteur)... En revanche le chauffeur de taxi est un abruti-complotiste-obscurantiste. Mais ça, c'était jusqu'à ce que notre héros Joann Sfar vienne l'éclairer et le transformer à la fin en personnage rigolo et sympa...

Ca fait penser à ces films américains où une école remplie de jeunes délinquants (noirs pour la plupart) est sauvée par un prof venu d'ailleurs (généralement blanc) qui leur donne une leçon de vie... et à la fin, les lycéens noirs abandonnent la délinquance pour monter une pièce de Shakespeare ou prendre des cours de littérature classique... On a tous vu ce genre de films... Eh bien le sauveur blanc qui vient éduquer et éclairer les effrayants basanés, dans notre cas c'est Joann Sfar... du moins selon la version racontée par... Joann Sfar.

 

En revanche, on n'aura pas la version du chauffeur de taxi musulman-obscurantiste.

 

 

Lire aussi cette excellente réponse à l'article de Joann Sfar:

http://www.podrovnik.com/joann-sfar-messie-des-taxis-humble-eclaireur-des-masses-complotistes-a-moteur/