Alors que Moussa, membre de l'association humanitaire musulmane BarakaCity, est actuellement prisonnier au BanglaDesh, le maire d'Evry (ville où est basée BarakaCity) Francis Chouat n'a pas vraiment brillé par son soutien. Pire, il a même diffamé l'association:

FrancisChouat2

Francis Chouat a tort lorsqu'il affirme ou sous-entend que BarakaCity ne viendrait en aide qu'aux musulmans. Et les amalgames avec Dieudonné (basés sur aucune source ni preuve) ont clairement pour but de discréditer l'association qui vit pourtant un drame depuis quelques jours.

 

Voici la réponse complète de Barakacity à Francis Chouat:

 

"Ce matin, barakacity cette organisation humanitaire et de défense des droits de l'homme basée à Evry-Courcouronnes, a jugé bon d'interpeller son Maire, pensant qu'il serait sensible et apte à plaider le cas de Moussa et participer, comme vous tous, à des actions solidaires.

Puisque comme vous le savez, nous rassemblons, des Français, des européens, et des Francophones dans le monde entier, dont les origines et les religions sont diverses et variées.

Le Maire actuellement en vacances en Province, n'a pas déduit qu'il était urgent de nous recevoir, pour parler de la détention inhumaine de notre humanitaire, Moussa, arrêté alors qu'il était dans l'exercice de ses fonctions humanitaires.

Il explique, juste après notre demande, qu'il est inadmissible de plaider pour de l'humanitaire musulman aux valeurs islamiques, et que cela ne fait pas partie des valeurs solidaires, ne laissant aucun mot de soutien, pour un citoyen français, ni aucune solidarité HUMAINE, dont il dit défendre les valeurs.

Il n'hésite pas à faire la distinction entre Moussa et BarakaCity.
Sachez cher Monsieur le Maire d'Evry, que Moussa est un élément important salarié depuis 3 ans, membre du conseil d'administration, considéré comme le numéro 3 de notre organisation. Il est BarakaCity et participe à toutes les prises de décisions importantes de l'association.

Nous sommes scandalisés par de tels propos, nous rappelant ceux de Robert Menard. Des propos choquants envers une organisation ayant investi des millions d'euros dans 22 pays et organisé des maraudes sociales pour les SDF Français des rues d'île de France, qui n'étaient pas spécifiquement musulmans.

Notre Maire le confirme : il a un problème avec notre organisation qui, rappelons-le, n'a jamais été visé par une enquête judiciaire et aucune décision administrative permettant le gel de nos comptes.

Plaider l'humanitaire avec une barbe n'est pas du goût de tout le monde et pourtant c'est un droit.

La Croix Rouge, la Fondation Abbé Pierre, le Croissant Rouge, le Secours Catholique ou encore l’organisation World Vision, font partie des ONG et associations françaises et internationales qui ont en commun des valeurs humaines inspirées par leurs attachements spirituels.

Ces attachements religieux poussent leurs membres actifs à venir en aide à leurs prochains, qu’ils soient dans la difficulté matérielle ou victimes d’injustices. Ce sont des valeurs auxquelles chaque être humain adhère, mais pour BarakaCity. L’Islam est en ce sens un unificateur de toutes les cultures face à toutes les misères. C’est une liberté que celle de clamer que l’Islam nous rend encore meilleurs si nous nous donnons les moyens de le préserver du mieux de notre sincérité. Elle nous pousse à venir en aide à toutes les populations et ce sans AUCUNE distinction.

Alors nous condamnons les propos de ce Maire qui est censé nous représenter et protéger les intérêts de tous, et respecter ces droits qui font cette France.

Il est inadmissible, qu'à l'heure où nous ne cessons de rassembler des français de toute origine, un Maire s'en tienne à quelques bribes d'articles écrits par quelques médias pas très objectifs, sans jamais prendre la peine de nous rencontrer personnellement et ce depuis le début de notre activité."

 

#FreeMoussa