WW1

Il y a 10-12 ans, une grande partie de la classe politique et médiatique dénonçait le discours simpliste et va-t-en guerre de George W. Bush sur la nécessité de "guerre" contre ceux qui attaquent notre "façon de vivre" ("our way of life").

Aujourd'hui, ce discours a été adopté par une grande partie de la classe politique et médiatique. On a ainsi vu des personnalités même soit-disant de gauche comme Joann Sfar, Bernard Kouchner, Claude Bartolone (entre autres) promouvoir le combat bushiste pour défendre "NOTRE manière de vivre", "NOTRE façon de vivre" ou "NOTRE mode de vie". Ce discours pose plusieurs problèmes. Tout d'abord, ce n'est pas seulement le même discours que G. W. Bush, c'est aussi à peu près le même que celui de DAESH (voir son communiqué publié juste après les attentats). Mais surtout, cela laisserait penser qu'il n'y aurait qu'une seule "façon de vivre" en France ou en Occident, ce qui est bien sur faux, tout le monde en France ne boit pas de l'alcool, et tout le monde ne porte pas des mini-jupes, n'en déplaise aux Sfar, Fourest et autres. Derrière ce discours, on sent une volonté d'uniformisation qui se traduit d'ailleurs en France de diverses manières (chasse aux voiles ou aux jupes trop longues dans les écoles, obsession autour de la visibilité de l'islam...).

Alors que pour les identitaires, les symboles de "notre façon de vivre" sont plutôt le saucisson et le pinard, pour les politiciens ou intellectuels de "gauche", les symboles de "notre façon de vivre" seraient plutôt les concerts, les bars et les mini-jupes. Mais la volonté d'unformisation et de rejet des personnes (notamment musulmanes) qui ont un autre "mode de vie" est très similaire.