Suite aux attentats de janvier dernier, on a vu Philippe Val et Richard Malka (l'avocat de Charlie Hebdo) s'ériger en défenseurs de la liberté d'expression sur les plateaux télé. Une gigantesque tartufferie lorsqu'on connaît le passé (et le présent) des deux hommes.

Durant ses années à la tete de Charlie Hebdo, Philippe Val s'est débarrassé de nombreux journalistes ou collaborateurs qui critiquaient son attitude autoritaire ou sa ligne éditoriale atlantiste, islamophobe et pro-israélienne (comme Michel Boujut, Olivier Cyran, Philippe Corcuff...). Mona Chollet raconte par exemple que son CDI a été interrompu suite à sa contestation d'un éditorial de Philippe Val qui qualifiait les Palestiniens de « non-civilisés ». [1]

Durant plusieurs années, Philippe Val et Richard Malka ont également insulté le journaliste Denis Robert qui a révélé l'affaire Clearstream. Richard Malka, avocat à la fois de Charlie Hebdo et de Clearstream, a harcelé judiciairement Denis Robert, pendant que Philippe Val l'accusait de complotisme et même d'antisémitisme. La justice a finalement blanchi Denis Robert, validant le sérieux de son enquête. [2]

Il y a quelques mois, Richard Malka tentait d'interdire la publication de "Charpie Hebdo", un magazine pastichant Charlie Hebdo. [3]

Et depuis quelques semaines, c'est le nouveau livre de Denis Robert sur l'histoire de Charlie Hebdo intitulé "Mohicans" que Philippe Val et Richard Malka tentent de censurer. De nombreux passages du livre évoquent l'attitude autoritaire de Val, comment Cavanna a été floué financièrement, et le rôle de Richard Malka dans différentes affaires (notamment l'affaire Siné). [4]

 

 

 

[1] http://lmsi.net/L-opinion-du-Patron

[2] http://www.politis.fr/Et-A-La-Fin-C-Est-Denis-Robert-Qui,12985.html

[3] http://www.francetvinfo.fr/economie/medias/charlie-hebdo/quand-charlie-hebdo-veut-faire-interdire-charpie-hebdo_828099.html

[4] http://blogs.lexpress.fr/media/2015/11/10/charlie-hebdo-la-charge-de-lavocat-georges-kiejman-contre-le-livre-de-denis-robert/