Ornella Guyet est la créatrice et l'animatrice d'un site nommé confusionnisme.info. Elle y attaque de nombreuses personnes, majoritairement de gauche, qu'elle accuse de "confusionnisme", c'est-à-dire pour être bref de connexions "rouges-bruns". Par exemple, Ornella Guyet accuse Michel Collon de liens douteux et de complaisance avec l'extrême-droite. Collon répond par des accusations identiques à l'encontre de Guyet, et lui a récemment proposé un débat, ce qu'elle a étrangement refusé. Voici le pseudo-argument de Guyet pour échapper à ce débat:

"je ne débats pas avec Michel Collon, je le combats." [1]

Cette formule un peu facile laisse à penser qu'elle aurait beaucoup plus à perdre qu'à gagner d'un débat en face à face et enregistré, car Ornella Guyet traîne de nombreuses casseroles. Ornella Guyet a donc préféré le "Courage, fuyons"...

Un temps membre de l'association Acrimed, et assistant assidûment à ses CA, Ornella Guyet a soudainement déserté après avoir été prise en flagrant délit de désinformation à l'encontre du site Le Grand Soir. Le site Acrimed a été contraint de se dissocier d'un article d'Ornella Guyet (qu'elle avait écrit sur un autre site sous le pseudo Marie-Anne Boutoleau). Acrimed a ainsi écrit au Grand Soir:

« nous récusons les accusations de complaisances négationnistes ou antisémites portées contre Le Grand Soir dans l’article signé Marie-Anne Boutoleau (ainsi que dans ses réponses sur le forum d’Article 11), notamment et précisément parce qu’elles sont fondées sur des pratiques journalistiques que nous critiquons régulièrement (et que vous avez relevées à votre façon) : erreurs factuelles et amalgames confusionnistes, extrapolations et généralisations abusives, etc.  (...)

Faute d’avoir obtenu d’Ornella Guyet, malgré notre insistance et plusieurs relances, qu’elle participe à une discussion, nous nous considérons comme déliés de notre réserve » [2]

Là encore, Ornella Guyet a préféré fuir plutôt que de rendre compte de ses mensonges.

Sur son site, Guyet dénonce régulièrement le complotisme, notamment de l'association Reopen911. Le seul problème, c'est que lorsque Guyet écrit des commentaires sous son pseudo Marie-Anne Boutoleau, elle révèle des opinions également très complotistes. Elle affirme par exemple dans les commentaires d'un article de CQFD:

"les théories remettant en cause la version officielle des attentats du 11 septembre sont au moins aussi critiquables et peu sérieuses que cette version officielle elle-même, voir plus." (Commentaire du 31 janvier 2011 à 12h56, par Marie-Anne Boutoleau alias Ornella Guyet) [3]

Donc Ornella Guyet considére la version officielle des attentats du 11 septembre "critiquable et peu sérieuse", "non avérée historiquement"... et elle dit lutter contre le complotisme!

Enfin, l'un des sites les plus souvent cités comme référence par Ornella Guyet est Conspiracy Watch (il est même promu en première page de Confusionnisme.info, et Guyet le cite constamment). Animé par Rudy Reichstadt, le site Conspiracy Watch a pour référence la plus récurrente Pierre-André Taguieff, islamophobe paranoïaque (selon lui « deux millions de musulmans en France, ce sont deux millions d’intégristes potentiels »), et contributeur au site d'extrême-droite Dreuz Info, site considéré comme conspirationniste par L'Express. Parmi les autres auteurs publiés sur Conspiracy Watch, on trouve Mohamed Sifaoui (dont les propos racistes répétés ont fait l'objet d'une mise en garde du CSA), Alain Finkielkraut ou Eric Zemmour, polémiste condamné par la justice pour des propos d'incitation à la haine...

ConspiracyWatchZemmour

Bref, d'un côté Ornella Guyet dénonce le confusionnisme, et de l'autre elle fait la promotion d'un site qui publie des auteurs racistes...

 

 

[1] http://confusionnisme.info/2015/10/05/le-martyre-de-saint-michel/

[2] http://www.legrandsoir.info/droit-de-reponse-d-acrimed-une-mise-en-cause-injustifiee.html

[3] http://cqfd-journal.org/Les-infiltres